Loading...

Professions

Professions 2016-12-20T10:40:24+00:00

Profil du métier ferblantier/ferblantière

Les ferblantiers et les ferblantières ont trouvé le bon tuyau. Ils conjuguent artisanat, techniques de pointe et créativité. Leurs réalisations laissent une empreinte durable.

Le ferblantier ou la ferblantière est l’artiste parmi les artisans. Son métier exige, en effet, aussi bien un savoir-faire technique et un goût marqué pour les différents métaux, que de la créativité. En tant que ferblantier, tu ne te contentes pas de protéger durablement les bâtiments contre les intempéries, avec des chéneaux, de la tôle, des revêtements de façade, des couvertures ou encore des paratonnerres: tu contribues également à l’esthétique de ces mêmes bâtiments. Outre la fabrication de produits pour l’industrie et l’artisanat ou l’exécution de travaux de réparation, ce métier t’amènera à réaliser des objets décoratifs, comme des flèches de tour ou des revêtements ornementaux. On reconnaît d’ailleurs ces réalisations sur des édifices historiques ou sur des constructions plus modernes.

Avant d’en arriver là, chacune des pièces est façonnée en atelier – car ton travail ne se déroule pas uniquement à l’extérieur. Pour ce faire, tu utilises différents types de tôles ainsi que des matières synthétiques. Même si tu peux avoir recours à des machines modernes pour effectuer certains travaux, tu dois faire preuve d’habileté manuelle pour la finition des détails. Les techniques purement manuelles de façonnage et de raccord sont donc couramment utilisées. Après avoir été préparées en atelier, les pièces sont apportées sur le chantier pour être montées. Là, tu travailles soit comme ferblantier indépendant, soit en petite équipe ou en collaboration avec des artisans d’autres corps de métiers.

Que ce soit une nouvelle construction ou une rénovation, un chantier t’offre un travail très varié et te permet de voir du pays.

Lien pour de plus amples renseignements:

http://www.toplehrstellen.ch/fr/category/job-description/spengler

Profil du métier couvreur / couvreuse

Les couvreurs et les couvreuses se sentent à l’aise sur les toits inclinés comme des alpinistes sur les rochers, que ce soit sur un toit à double pente, un toit en croupe ou un toit clocher. Avec un pas sûr et un sens excellent de la forme, ils contribuent avec des matériaux différents comme des tuiles, fibre-ciment, des ardoises, du métal, du plastique, du bois ou verre à l’impression générale du bâtiment.

La sous-couverture et l’isolation thermique sont aussi importantes que la couverture car elles sont soumises à de grandes exigences en matière de physique du bâtiment. Ceci est dû au fait que de nos jours l’utilisation du logement se fait jusque sous la toiture.

A cela s’ajoute le fait que des éléments de superstructure comme les lucarnes ou les panneaux solaires exigent des connaissances approfondies des matériaux utilisés ainsi qu’un travail soigneux.

Notre fierté professionnelle nous oblige à former la relève:

Nous nous engageons sans restriction pour la formation des apprentis ferblantiers et couvreurs. Des adolescents motivés par le travail font chez nous un apprentissage polyvalent, riche, varié et intéressant. Les jeunes assurent leur avenir en particulier dans notre métier manuel.

Conditions et aptitudes pour apprendre les métiers de ferblantier et couvreurs

Conditions

Pour pouvoir apprendre ce métier de ferblantier/couvreur, tu dois avoir entièrement suivi la scolarité obligatoire (années scolaires 1 à 9).

De plus tu as besoin d’une entreprise formatrice auprès de laquelle tu passeras 3 ans d’apprentissage pour pouvoir ensuite te présenter à l’examen de fin d’apprentissage.

Si tu rempli ces deux conditions et que tu suis régulièrement les cours de l’école professionnelle, que tu participes aux cours d’introduction et que tu as acquis le savoir-faire nécessaire dans toutes les spécialités alors plus rien ne s’opposera à ta réussite à l’examen de fin d’apprentissage comme ferblantier/couvreur.

Aptitudes
En plus des conditions préalables qui doivent être remplies il est préférable que certaines capacités physiques et mentales ainsi qu’une forte motivation soient bien présentes.

Forme physique

Selon les prescriptions il est interdit de soulever des charges de plus de 25kg. Il n’y a donc pas besoin que tu sois super musclé pour travailler comme ferblantier. Mais il faudrait que tu sois capable de porter ta boîte à outils sur le toit d’un bâtiment de plusieurs étages sans risquer un collapsus circulatoire.

Le travail en hauteur est fascinant mais il y a aussi des risques. Ta condition physique et ta maîtrise corporelle diminue le risque d’accidents.

Absence de vertige
Pour pouvoir travailler en hauteur sur les toits, les échafaudages ou sur l’échelle il faut que tu ne souffres pas du vertige. De très nombreux travaux se font en hauteur.

Résistant aux intempéries
Une partie considérable des travaux se passe à l’extérieur. Malgré la planification et la coordination il faudra aussi occasionnellement travailler dehors par temps froid ou humide. Le métier du ferblantier n’est pas pour quelqu’un de casanier.

Etre habile de ses mains
Le métier du ferblantier est aussi un artisanat d’art. L’habilité manuelle est nécessaire pas seulement lors de la production d’une boîte ou d’un arrosoir mais aussi dans le travail quotidien. La réussite dépend de la compétence et du savoir-faire. Le couvreur doit lui aussi avoir de l’habilité manuelle.

Habilité technique
Pour pouvoir mettre en œuvre correctement tous les matériaux en fonction des diverses situations, tu dois aussi montrer de l’intérêt pour les aspects techniques. Travailler à partir d’un plan de construction exige aussi une bonne compréhension technique.

Capacité de représentation dans l’espace
Pour trouver des solutions tu as besoin d’une bonne capacité de représentation spatiale. Une personne voulant réaliser quelque chose et n’étant pas capable de s’imaginer le résultat avant de débuter, ne pourra que rarement créer une solution optimale. C’est un avantage naturel si on est en plus capable de réaliser une esquisse de son idée.

Consciencieux
Avec ses travaux le ferblantier/couvreur porte d’importantes responsabilités concernant la durée de vie du bâtiment. Le toit est la couronne d’un bâtiment. Si on commet des erreurs ou si on travaille de façon négligente cela a une influence décisive sur la résistance aux intempéries de l’ensemble du bâtiment. En tous les cas, tu devrais suivre un stage d’orientation pour te faire une première impression de ces métiers ferblantier/couvreur.

Stage d‘orientation

Le stage d’orientation donne l’occasion à l‘adolescent qui veut choisir un métier de vérifier au moyen d’un travail pratique et grâce à ses propres observations si le métier lui convient et s’il remplit les conditions nécessaires.

L’apprenti et le maître d’apprentissage apprennent à se connaître et peuvent déterminer si une collaboration est envisageable. En fin de stage, une attestation officielle est remise à l’apprenti.

Sous la rubrique „stage d’orientation“ vous trouvez un formulaire de contact

Apprentissage aide en technique du bâtiment ferblanterie AFP

Malheureusement nous ne proposons pas l’apprentissage aide en technique du bâtiment ferblanterie AFP de deux ans.

Apprentissage ferblantier/ferblantière CFC

L’apprentissage dure 3 ans. Pendant 4 jours par semaine tu travailles au sein de l’entreprise formatrice et un jour par semaine tu vas à l’école professionnelle.

De plus, des cours d’introduction sont organisés et ils durent chacun entre 3 ou 5 semaines.

Pendant ces cours en atelier, certaines techniques de travail seront enseignées et les aspects théoriques seront traités.

En tant qu’apprenti tu as 5 semaines de vacances par année que tu dois prendre pendant les vacances scolaires de l’école professionnelle.

De plus tu as droit à un salaire, qui correspond au salaire indicatif de l’office de la formation professionnelle.

Les avantages de cette formation sont la proximité à la pratique professionnelle. Le savoir théorique de l’école professionnelle sera mis en œuvre immédiatement. Ainsi l’apprenti devient très vite un membre important de l’équipe de l’entreprise formatrice, qui lui confie responsabilité et liberté ce qui contribue positivement au développement de sa personnalité.

La fierté professionnelle se développe ainsi très tôt et aussi la satisfaction dans l’exercice de la profession.

Examen de fin d’apprentissage ferblantier/ferblantière CFC

L‘examen de fin d’apprentissage clôture l’apprentissage de 3 ans. Celui-ci est structuré en 4 parties:

  • travaux pratiques: Dans l’atelier les techniques de travail des domaines déformer, relier et renforcer seront examinés pendant 20 heures
  • connaissances professionnelles: cette partie de l’examen est répartie en 3 parties:
    • la partie des connaissances spécialisées dure env. 1 heure et prend la forme d’un entretien oral.
    • dans une deuxième partie les connaissances des matériaux, des outils et des machines seront examinées. Ceci est un examen écrit qui dure environ 30 minutes.
    • la dernière partie est dédiée aux calculs techniques qui se fait aussi par  écrit et qui durera 1 heure.
  • dessin technique: le dessin technique dure env. 4 heures.
  • formation générale: la partie formation générale s’effectue selon le règlement des professions des arts et métiers.

L’examen est considéré comme réussi, si la note technique „travaux pratiques“ s’élève à au moins 4.0 et si la moyenne des notes n’est pas inférieure à 4.0.

Apprentissage aide couvreur/aide couvreuse AFP

Malheureusement nous ne proposons pas l’apprentissage aide couvreur AFP de deux ans.

Apprentissage couvreur/couvreuse CFC

L’apprentissage dure 3 ans. L’école professionnelle ainsi que les cours interentreprises ont lieu sous forme de cours en bloc à Les Paccots ou à Uzwil. La formation normale a lieu sous la direction du formateur professionnel dans l’entreprise formatrice et sur le chantier. En tant qu’apprenti tu as droit à 5 semaines de vacances par année que tu dois prendre pendant les vacances scolaires de l’école professionnelle. De plus tu as droit à un salaire, qui correspond au salaire indicatif de l’office de la formation professionnelle.

Les avantages de cette formation sont la proximité à la pratique professionnelle. Le savoir théorique de l’école professionnelle sera mis en œuvre immédiatement. Ainsi l’apprenti devient très vite un membre important de l’équipe de l’entreprise formatrice, qui lui confie responsabilité et liberté ce qui contribue positivement au développement de sa personnalité.

Examen de fin d‘apprentissage couvreur/couvreuse CFC

L‘examen de fin d’apprentissage clôturera l’apprentissage de 3 ans. Celui-ci est structuré en 3 parties:

  • épreuve pratique: cette partie dure 1.5 jours et comporte des travaux sur un modèle
  • partie théorique de l’examen: cette partie dure 1 jour et comporte du dessin technique, des calculs, des connaissances du métier et des matériaux.
  • test de base: le test de base a déjà lieu après la deuxième année d’apprentissage et fait partie de l’examen de fin d‘apprentissage. Il examine les connaissances de base et du métier.

L’examen est considéré comme réussi, si la note de branche „travaux pratiques“ s’élève à au moins 4.0 et si la moyenne des notes n’est pas inférieure à 4.0.

Formation continue

Cours

L’ensemble de l’offre de formation des associations Suissetec (Association suisse et liechtensteinoise de la technique du bâtiment) ainsi que
Enveloppe des édifices Suisse (Association suisse des entrepreneurs de l’enveloppe des édifices)
est ouvert aux professionnels.

D’autres organisations et les fournisseurs de l’industrie de cette branche organisent aussi des cours dans différents domaines.

Vous trouverez les développements de carrière sur les sites internet des associations:

Contremaître en ferblanterie/en couverture avec brevet fédéral

ainsi que

Maître ferblantier/couvreur

Formation et formation continue ferblantier/ferblantière

https://www.suissetec.ch/bildung/fr

Formation et formation continue couvreur/couvreuse

http://www.polybau.ch/index.cfm/fr/index-1/